Couture

Petit haut à volants : dangereuse surjeteuse.

Cette seBurda cap au sudmaine, j’avais l’impression d’avoir vraiment bien travaillé. Très motivée, j’ai coupé le tissu à carreaux ramené de ma virée au marché pour me faire une version de la tunique à volants du Burda de mars dernier. A vrai dire, presque tous les modèles de ce magazine m’ont fait de l’œil : avec cette pluie de motifs et de couleurs, on met vraiment le cap au sud ! La tunique de la couverture me tentait bien, mais j’en ai finalement choisi une autre car mon tissu manquait de fluidité pour le premier modèle. En plus j’avais vu quelques versions très jolies sur le net, dont celle d’un blog tout doux : Petits Bonheurs dans mon Atelier.

Après quelques hésitations, j’ai choisi d’assumer le potentiel look montgolfière de cette tunique qui a de larges volants en bas ET aux manches… ce qui peut-être dangereux quand on est petite comme moi ! Mais je la voyais tellement bien avec un long jupon, de hauts talons et tout plein de bracelets clinquants aux poignets que j’ai craqué.♥ Je me dis que tout ça aura un air très coloré et un peu Bohême qui pourrait être sympa. Ni une , ni deux, j’ai relevé le patron et coupé (en oubliant un peu le raccord des carreaux mais disons qu’on ne le voit même pas 😉 .)

Quelques coutures et lignes de fronces plus tard, la tunique était presque finie. Toute contente de cette performance couturesque et de l’avancée de mon travail, je me suis dit que le volant du bas serait plus propre si je surjetais ensemble mes coutures. Et là, ce fût le drame. Sans m’en rendre compte, j’ai pris une épaisseur de tissu dans la surjeteuse EN PLUS de la couture. Le résultat ? De gros trous et une couture apparente sur l’endroit. La grosse, grosse boulette à quelques enjambées de la fin du travail. La moralité, c’est qu’elle est dangereuse la surjeteuse ! Moi qui la considérais comme une amie fidèle, je ferais preuve de beaucoup plus de prudence, surtout dans les courbes !

Pour finir cette pauvre tunique mutilée, je vais devoir défaire tout le volant du bas (et il n’est pas petit je vous assure! ) et dénouer tous les points de surjet… ce qui promet d’être long… très long… Mais je ne désespère pas et vous montrerai le résultat porté et fini, promis ! ça a l’air un peu large pour l’instant, mais une fois la croisure devant finie il y aura moins d’ampleur, et puis, je la vois bien avec une ceinture bien large pour marquer la taille…

En attendant, voici un aperçu avant pose du col et fermeture du devant, c’est juste épinglé. Et je vous épargne le zoom sur les trous et la couture moche… Il est joli ce tissu, non ? 🙂

 

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Petit haut à volants : dangereuse surjeteuse. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s