Couture

Le temps des cerises…

 

Depuis quelques jours, le soleil a fait son grand retour: de quoi me donner envie de coudre des tissus plus légers, adaptés aux températures printanières. On oublie les collants, on range les bottes au placard et on dit bonjour aux cotonnades à motif ! J’ai cru pouvoir résister aux superbes cotons France Duval-Stalla, j’ai cru pouvoir me passer de ce merveilleux tissu à cerises… après tout, la couleur que je voulais n’était même plus disponible sur le site…

J’ai même cru résister quand j’ai trouvé ledit tissu (dans la bonne couleur, celle dont je rêvais !) à la mercerie du coin en allant acheter des boutons. J’ai sagement payé mes boutons en jetant des œillades très très tentées vers l’étagère de tissu… je suis sortie de la boutique (et là, si j’avais eu des yeux derrière la tête, croyez-moi ils y seraient restés fixés !) puis à mi-chemin, sans trop savoir comment, je me suis retrouvée à faire demi-tour en marmonnant un bruyant « Et zuuut ! ». Oublié le stock déjà accumulé à la maison, les projets en cours et la rationalité couturière. Les cerises avaient eu raison de moi. 

C’est ainsi que j’ai fait mon premier achat compulsif de tissu. C’est comme si ce morceau d’étoffe m’appelai, et que la robe que j’avais en tête n’attendait que cette cotonnade pour exister… vous voyez ce que je veux dire ? Si cette sensation vous est familière, un conseil: foncez. Car si j’ai eu une petite bouffée de remord sur le moment (il est cher ce tissu quand même! est-ce que ça valait vraiment le coup ?) mes scrupules se sont envolés quand je me suis glissée dans ma robe toute douce. Il n’y a pas à dire, la qualité du tissu fait vraiment toute la différence !

Ça a été un régal à couper et à coudre: pas trop de moulant, quelques pinces pour cintrer un peu le tout, un morceau de biais pour souligner l’encolure et les emmanchures et le tour est joué 😉 On ne peut pas dire que le biais soit irréprochable mais pour un premier… c’est déjà ça …

Je vous montre ?

 

A propos du biais: 

  • Coudre du biais…

En ligne droite passe encore, mais sur les emmanchures c’est plus compliqué : le biais est très souple et se déforme donc facilement… c’est un atout et un défaut à la fois ! Le tout est de trouver le bon coup de main. De nombreux tutoriels pourront vous aider dans cette étape, par exemple celui-ci, en images.

  • Le biais permet de jolies finitions de bord…

Emmanchure, encolure, ourlet: le biais fini à merveille un ouvrage. D’une couleur tranchée, il donnera du pep’s à vos créations !

  • On peut acheter du biais ou…le faire soi-même !

Si vous souhaitez un biais assorti à un ouvrage, lancez-vous et confectionnez votre propre biais !  Vous trouverez un tutoriel ici. De quoi vous lancer dans la folle aventure du biais !

Et vous, quels tissus vous font craquer au printemps ? Des imprimés? Des couleurs vives?

A bientôt pour une photo de la robe portée avec des accessoires home-made 😉 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s