Sous la roseraie : jupe et col claudine


Tissus roseraiePour certains ouvrages de couture, le tissu est tellement riche en informations visuelles, qu’il est inutile de choisir un modèle compliqué.
Au contraire, le choix d’un patron trop élaboré nuit à la lisibilité du vêtement. J’avais la chance d’avoir sur mon étagère un de ces tissus à motif plutôt chargé, bien que très beau. Quelque chose de bleu et d’ancien, avec un délicat motif de roses. La complexité du motif  m’a longtemps fait hésiter sur le destin de ce coupon de tissu. La vendeuse avait conseillé d’y tailler un chemisier, mais je ne parvenais pas à voir les choses ainsi…

*****************************

Mon projet : une jupe à taille passepoilée

DepuiProfil pied roseraies le mois de décembre, je cherchais donc un patron qui puisse convenir, mais  restais sur ma faim. C’est il y a quelques jours que je me suis décidée, suite à un nouvel échec de rentrer dans une de mes jupe préférées. Si tout semblait trop petit dans ma garde-robe, même mes tenues fétiches, j’allais en recréer des sur-mesure, en conservant les détails des anciennes qui me plaisaient. Dans le cas de la jupe, j’avais craqué sur deux détails:

  • Le passepoil entre la ceinture et la jupe
  • La taille boutonnée

 

Je suis partie d’un patron plus que basique:un grand rectangle pour la jupe+ une bande pour la ceinture+une taille froncée à souhait pour un joli volume

Et soudain je me suis dit… c’est UN PEU TROP SIMPLE tout ça…. Il manquait un peu de piment pour relever la sauce, une pincée de difficulté sur laquelle buter, un point technique à approfondir (un peu maso des fois, la couturière ^^)Vous l’aurez compris, c’est là que le passepoil est entré en action.Et croyez-moi, question technique, j’ai été servie. Parce que même en bâtissant et rebâtissant, même en piquant à vitesse minimum et à concentration maximum, le passepoil n’est pas parfaitement régulier partout. Il paraît que c’est normal pour un premier, c’est comme le biais, il faut prendre le coup de main. Globalement, je suis quand même bien contente du résultat.

 

L’accessoire original : le petit col Claudine amovible. 

Dans un précédent article, je prenais la bonne résolution d’accessoiriser mes créations, avec les bijoux par exemple, mais aussi avec des créations coutures. L’occasion de travailler sur de petits projets express et, pourquoi pas, de vous proposer des petits tutoriels d’accessoires. Pour aller avec cette jupe, comme il me restait du tissu, j’ai cousu un petit Col Claudine amovible. Je trouve que l’ensemble se marie bien et renforce le côté rétro que je voulais donner.

Pour améliorer le blog et en savoir un peu plus sur ce que vous intéresse, je vous propose de prendre quelques minutes pour répondre à un petit sondage. N’hésitez pas à me détailler vos idées en commentant l’article 😉 Bonne journée !

 

 

Publicités

2 Replies to “Sous la roseraie : jupe et col claudine”

  1. Hop et un questionnaire de rempli ! 🙂
    Les 3 choix proposés sont intéressants mais j’ai une petite préférence pour la couture (et le tricot) après je ne dis pas non aux recettes mais en fait je suis plus à les lire qu’à les voir en vidéos… mais ce n’est que mon avis.
    En tout cas j’aime cette jupe avec cette ceinture large et les petits boutons qui vont bien, le tout avec un tissu printanier c’est ravissant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s