La Fée des ventes privées

Quand j’ai commencé à m’intéresser aux laines teintes à la main, j’ai découvert le principe des ventes privées. 

Je suis tombée (je ne sais plus comment) sur la boutique de  La Fée Fil.

♥ La première vente ou l’histoire d’une désillusion.

Intriguée et charmée par ses jolies laines, je pensais qu’il suffirait de me connecter à la date et à l’heure indiquées pour me  procurer les écheveaux tant désirés… J’étais loin, très loin d’être dans le vrai ! La première fois que j’ai tenté une vente, j’étais zen. Elle débutait à 21h, alors je suis allée me faire un petit thé, et le temps d’arriver sur le site… tout avait été raflé. Ô rage, ô désespoir ! J’étais verte.

♥ Rattrapage au CSF 2015.

Je n’ai pas tardé à comprendre que je n’étais pas la seule (du tout !) à convoiter ces laines, et que, le stock étant limité, d’autres tricoteuses beaucoup mieux préparées que moi fonçaient comme l’éclair pour acquérir le pactole. Après plusieurs ventes ratées, je me suis rendue compte qu’il fallait en moyenne 1/4 d’heure pour que la boutique soit vidée. J’ai alors laissé tombé et je me suis dit que je me rattraperai au CSF 2015… (ce que j’ai fait !)

♥ 13 janvier : Mission pas Impossible.

Mais voilà: les soldes sont revenues… et avec elles une nouvelle vente privée le 13 janvier dernier. Si j’avais prévu d’être raisonnable, je pensais aussi à refaire mon stock.

La Fée Fil  a commencé à poster des photos de ses bébés laineux: chaque jour, elle dévoilait une de ses merveilles sur sa page Facebook. Chaque écheveau était plus beau que celui du jour précédent. En bref, j’étais au paradis, en pâmoison devant mon écran. J’étais fichue.

La veille de la vente, je fonçais sur le site consulter les prix pour élaborer un plan de bataille. Métrages, qualités, nuances: j’ai tout passé au crible. Sans oublier de surfer sur Ravelry pour réfléchir au devenir de mes futures acquisitions. (Vous avez vu comme je suis sérieuse quand je m’y mets?)

J’ai listé plusieurs paniers possibles, au cas où je serai prise de cours par d’autres tricoteuses en furie.

J’ai fait une liste de plusieurs projets à envisager et des combinaisons de couleurs éventuelles.

Et à 20h30, j’étais devant mon écran avec un bon thé, prête à bondir et à sortir les griffes. Vous croyez que les femmes sont féroces pour un sac à main ou une paire de chaussures ? Attendez d’avoir vu une tricoteuse en manque de laine ! Le vrai Graal de la shoppeuse d’aujourd’hui c’est le fil qui finira sur ses aiguilles. 

A 21 h, la vente était ouverte. Quelques clics plus tard, j’avais rempli mon objectif à savoir :

1 écheveau de couleur vive pour une future shawlette = Pétulante Pétula

1 gradient un peu plus neutre, mais aussi dans les tons roses = Gervaise

2 écheveaux destinés à un futur gilet/boléro pour aller avec mes robes = Astrid

A 21h10, direction Paypal pour finaliser mes achats. Et là, le drame.

♥ La fugue d’Astrid

Soudain, Astrid a disparu de mon panier. Une tricoteuses aux doigts rapides avait eu un clic d’avance sur moi. C’est le jeu ma pauvre Lucette !

Un peu déçue que ce coloris bleu aux superbes nuances me soit passé entre les doigts, j’ai quand même remporté mon défi en achetant pour la première fois des laines de La Fée Fil en ligne ! J’ai réussi à satisfaire mes deux autres souhaits 🙂

1 gradient Gervaise : on appelle « gradient » un écheveau teint dans un dégradé progressif de couleurs. Le fil va ainsi du clair au foncé ou vice-versa. Celui que j’ai choisi est dans des tons rosés : du vieux rose un peu fané au rose clair en passant par plein de nuances… Romantique à souhait, j’adore !!!

DSC_0405

1 écheveau de couleur plus vive : Pétulante Pétula. Je l’avais repéré depuis plusieurs ventes, et là j’ai craqué. La vie est courte alors j’ai décidé d’oser aussi des coloris plus vifs, et avec celui là je suis servie ! De quoi ravir mon côté fille et donner du pep’s à une tenue noire !

DSC_0406

Et là je tiens à dire, merci Mine de m’avoir réconciliée avec le rose… moi qui n’en portais pas je crois que je suis en amour avec cette couleur ! 🙂

Mes précieuses laines sont arrivées par la Poste aujourd’hui, et je suis aux anges ! Il FALLAIT que je vous les montre !

DSC_0404

Alors, elles vous plaisent ? 🙂

Et vous, vous l’achetez comment votre laine : en magasin ou sur Internet ?

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

10 Replies to “La Fée des ventes privées”

  1. Je t’admire ! Je suis bien trop paresseuse pour me battre ainsi, même pour les soldes en magasin j’attends le dernier jour, je déteste la pression et la foule 😉

    1. Ce qui est bien quand on achète par Internet c’est qu’on est pas vraiment dans la foule… je préfère batailler devant mon clavier que me faire bousculer dans un magasin, mon côté misanthrope sans doute ^^ Tu nous montreras si tu fais des achats ?

  2. C’est un vrai parcours du combattant !!!!!! Y’a que les tricoteuses qui savent 😊😊😊😊 mon mari se « marre » quand il me voit me jeter sur ma tablette à 21 h pile pour de la « laine » …. nous n’avons pas les mêmes valeurs 😂😂😂😂
    Mais quel plaisir quand on reçoit nos trésors a la maison 😍😍
    Très joli choix tes couleurs. J’ai pas encore essayé le gradient …. ça ne saurait tarder 😊 la prochaine vente peut être 😊😊

  3. Elles sont magnifiques ces laines !!!! Waow !!! Les couleurs sont de la folie !! Très joli choix !!! Pour les laines de LaFéeFil, j’ai lâché l’affaire sur les ventes internet, alors crois-moi, je suis en admiration devant cette belle réussite !!! Surtout que ces gradients sont vraiment canon !!! (Je me suis quand même rattrapée au CSF aussi !!!) !! En tout cas, ça va vraiment te faire de très jolis projets ces laines !! J’ai hâte de les voir !!!

  4. En effet magnifiques ces laines ! je suis vraiment jalouse devant de telles matières . Mais je préfère le contact avec ma petite boutique, laisser trainer mes mains dans les matières, associer les couleurs … et prendre mon temps !
    Dommage pour moi je passe à cote de belles choses ! 😞

    1. Je te comprends, c’est vrai que rien ne remplace le contact avec laine, la première chose que je fais quand je vais en boutique, c’est de toucher les pelotes. Malheureusement beaucoup de créatrices françaises n’ont pas les moyens de vendre en boutique… Alors je me console en achetant sur le net,au risque que parfois les couleurs diffèrent un peu de ce que je croyais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s