Tricot

Mes carnets tricot

En ce moment, je crée beaucoup, surtout côté tricot. Aujourd’hui, j’ai eu envie de partager avec vous un peu de mon quotidien de tricoteuse. De vous montrer « l’envers du décor » de mon atelier. J’ai depuis toute petite un problème d’addiction avec… les carnets. Petits ou grand, lignés ou non, je les aime, je les adore. J’en ai acheté, je m’en suis fait offrir, mais voilà… je n’en ai pas terminé un seul !

Quelques-uns ont servis de support à des poèmes, à des histoires, à des notes de lectures… Depuis que j’ai ouvert ce blog, je n’écris plus beaucoup sur papier. Sauf quand je tricote. Alors j’ai décidé de donner une nouvelle vie à mes carnets en les utilisant pour mes notes de tricoteuse.

Je les ai déménagés dans mon atelier, près de mes pots en tricot. Et, de vous à moi, je crois qu’ils y sont heureux ! Je travaille souvent sur mon bureau informatique, sur un ancien calendrier recyclé en sous-main. Il a un air de printemps et de fraîcheur qui me motive toujours !

DSC_0446

J’utilise 3 carnets différent, et chacun d’entre eux a sa fonction.

Un grand carnet à projets, dans lequel je conserve un échantillon de chaque laine tricotée. Chaque projet a sa fiche : difficulté, fournitures, points à améliorer… J’essaie de garder une trace de plusieurs détails que je trouve importants. Ce carnet a une histoire qui m’est chère car je l’ai ramené d’un voyage à Venise. Il a été acheté non loin du pont du Rialto, dans une boutique magique.

Remplie de carnets fabriqués artisanalement, du sol au plafond. J’avais choisi ce carnet pour sa belle reliure rose et or qui me fait toujours autant rêver… Je l’ai transformé en journal intime, en carnet d’écriture… mais aujourd’hui il se réinvente en carnet à projets. Et je trouve que ce rôle lui va vraiment bien !

DSC_0449Un carnet pour mes patrons de tricot, parce que quand on crée un modèle on a sans cesse besoin de griffonner, de gribouiller, de prendre des notes. Celui-là est beaucoup moins bien tenu que le précédent, et les ratures sont nombreuses… Quand à son contenu, c’est du top secret ! 😉 C’est dans ce carnet que je conserve toutes les modifications, les réflexions sur les patrons que j’invente. Croquis, dessins de points, remarques, j’y mets de tout, dans tous les sens jusqu’à trouver la bonne idée. C’est un peu un chaudron à tambouille créative. J’ai choisi un petit format car je peux l’emporter partout, au cas où une idée arriverait à l’improviste ! 

DSC_0452

♥ Un carnet technique, parce que j’aime apprendre de nouveaux motifs, des façons de monter, relever les mailles, des finitions diverses, des choses sur la laine… Je note mes sources et les sites sur lesquels j’ai trouvé les infos dans un carnet à spirale offert par mon Papa 🙂 Comme ça, je gagne du temps et je n’ai plus besoin de me replonger dans mon historique pour retrouver une méthode visionnée sur le net. 

Dans ce petit carnet, je garde soigneusement mon billet de train du CSF 2015, un joli souvenir qui me sert de marque-page…

DSC_0455

DSC_0454

Et grâce à ces 3 carnets, je me facilite la vie et je gagne du temps… Parce que pour un tricot réussi, il faut une bonne dose d’imagination, un zeste d’intrépidité, mais aussi une pincée d’organisation. 

Et chez vous, ils sont organisés comment vos projets ?

Je vous souhaite une bonne fin de journée, en musique 😉

« Mais j’ai gardé dans mon carnet à spirales, tout mon bonheur en lettres capitales,

A l’encre bleue aux vertus sympathiques, sous des collages à la gomme arabiques. »

William Sheller, Le carnet à spirale

 

Publicités

22 réflexions au sujet de « Mes carnets tricot »

  1. pour ma part j’ai un cahier concernant tous mes projets réalisés (modèle, laine, technique ….) un qui contient la liste de tous mes encours (je le déteste celui-là car c’est plutot la liste des boulets, et un aui concerne la couture tissus, prix réalisations … et à l’aire de l’ordi j’aime bien avoir à inscrire certains éléments sur un cahier ….
    bizzz

    1. Je suis moins courageuse que toi, j’ai renoncé à un carnet en cours… trop déprimant ^^C’est vrai que c’est agréable de se rapprocher du papier pour ne pas sombrer dans le « tout numérique »ça rend les projets plus palpables.

  2. Mention spéciale pour le petit dernier de la série, c’est une idée que je devrais bien te piquer étant donné le temps que je perds à re-chercher des « trucs vus quelque part »
    Bravo pour ton organisation !

  3. Bravo pour cette belle organisation !!! Et waow pour ton carnet de Venise, il est splendide, je comprends que tu aies craqué dessus !!!
    Pour moi, c’est un seul carnet tricot en ce moment !! Celui où j’écris les rangs que j’ai à faire et que je raye au fur et à mesure !!! Alors on va dire que c’est autant pour les finis que pour les encours !!! Mais il n’y a pas de gros détails dedans !!! En revanche, là où je te copierai bien, c’est un carnet pour garder une trace des fils que j’ai utilisé !!! Ça, ça me tente bien !!! 😀 !!!

  4. Moi aussi je raffole des carnets et des cahiers, j’en ai un peu partout dans la maison, certains que je retrouve après les avoir oubliés. Lorsque j’ai commencé à tricoter, j’avais un grand cahier à spirales et petits carreaux dans lequel je notais toute la séquence du patron, presque rang après rang, tellement j’avais peur de me tromper. C’était surtout pratique pour les diminuations ou augmentations. Maintenant j’ai encore un petit carnet pour des petites notes, mais je conserve toutes les notes utiles et l’historique de mes projets sur Ravelry. Je trouve l’idée de ton premier carnet excellente. Je garde aussi des restes de fil de chacun de mes projets, mais ils ne sont pas du tout organisés, il faut que je m’y mette. Et j’ai aussi besoin d’un carnet de projets à planifier, car j’ai souvent des idées et des inspirations qui se perdent.

  5. Que c’est une merveilleuse organisation et qu’elle bonne idée ! Comme j’aurais plaisir à feuilleter tes carnets … Une très jolie poésie ! Tout juste pile ce que j’ai besoin en ce moment…

  6. Comment tu es trop bien organisée !!! Il faudrait peut-être que je prenne exemple sur toi. Car là-dessus, c’est vraiment une catastrophe chez moi. Par contre, j’ai un carnet où je mets mes créations terminées avec les explications (qui n’est pas à jour) et un autre qui sert de brouillon et d’annotations.

  7. Trop sympas tes petits carnets, je devrais t’imiter. J’ai des centaines de notes dans un gros classeur, et je dois farfouiller pendant des heures avant de retrouver mes notes ! Forcément, 30 ans de tricotage intensif, ça laisse des traces !

  8. Super cette organisation ! J’adore les carnets donc j’en utilise aussi tout un stock pour prendre des notes sur mes différents projets tricot ou couture !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s