Tricot

Mon attaboy cardigan

Depuis le temps que je vous en parle… vous devez en avoir un peu marre, non ?

C’est vrai qu’il m’a fallu plusieurs mois pour tricoter mon Attaboy Cardigan, et j’ai voulu partager avec vous mon avancée au fur et à mesure, ici comme sur Instagram. Ce tricot est mon premier « gros » ouvrage de 2017, un projet au long cours qui m’a pris bien des heures… mais ça les valait bien  !

Le gilet long est une des pièces chouchoutes de mon dressing, et depuis quelques temps je n’en avais plus  ! Pour ne rien arranger, le froid a débarqué et le vent s’est invité à la fête à plusieurs reprises, me laissant grelottante et la goutte au nez. Il me fallait résoudre au plus vite cette situation de crise, et retrouver sans tarder glamour et chaleur ! Alors j’ai déclenché le code rouge et fait pass er mes aiguilles en mode « combat »  !

J’ai sélectionné mes alliés parmi mon stock de pelotes : la laine mérinos d’Arles 100% française de Bergère de France. Et pour lui tenir compagnie, il manquait une touche de couleur, qui m’aiderait à botter une fois pour toute les fesses à la grisaille… J’ai opté pour un duo anthracite-curry de Purple Laines.

couleurs-attaboy

La mission Attaboy Cardigan– était lancée ! Pour commencer, j’ai tricoté le haut du corps et les raglans sans trop de soucis, augmentations après augmentations. La situation s’est compliquée lorsqu’il a fallut passer aux manches. Après plusieurs essais, je n’arrivais pas à relier l’épaule à la manche sans démarcation… Il fallait que j’arrive à faire passer la liaison manche-raglan en mode furtif, ou la mission risquait de s’arrêter là. Heureusement, la communauté tricot est venue à mon aide sur Instagram, et grâce à vos précieux conseils, j’ai réussi à éliminer le problème. 🙂

attaboy-corps-gris

J’ai fait appel à toute ma patience pour venir à bout de cette marée de jersey gris, les rangs sont longs surtout vers la fin avec plusieurs centaines de mailles sur les aiguilles ! Le seul point positif, c’est qu’on peut les avancer facilement en regardant un film. C’est très bien pour « poser son cerveau » quand on veut décompresser en fin de journée. 🙂

Ensuite, je suis arrivée à la partie vraiment fun du gilet : le point fantaisie tricolore. Il se fait sans prise de tête, et les rayures fines montent très, très vite ce qui ne gâche rien. Je suis vraiment contente de mon choix de couleurs et je trouve que le jaune apporte une vraie touche de bonne humeur qui fait du bien au moral.

 

Après ce pur moment de détente, un obstacle de taille m’attendait : le relevage des mailles pour faire le col. Et, bon sang, qu’est-ce que j’en ai bavé ! Je vous avais fait part de mes craintes et de mes déboires dans Le point du Mercredi. Au final, j’ai dû m’y reprendre cinq fois :  délimitation cracra à cause de mon relevage, taille d’aiguilles inadaptée aux côtes… J’ai connu de nombreux rebondissements et les aiguilles ont failli voler dans le salon un certain nombre de fois…  Au final, le résultat n’est pas parfait. J’ai toujours une rangée de trous-trous au début de mon col, et mes côtes frôlent la perfection de très loin… Mais c’est déjà 5 fois mieux que les versions abandonnées, donc je ne perds pas espoir ! Disons que le col est la partie que je préfère le moins, mais ce n’est pas ce qui m’empêchera de porter mon Cardigan avec fierté !

J’aime beaucoup la forme « sablier » donnée au col par des rangs raccourcis. Pour plus de confort, j’ai utilisé la méthode du rabattage souple pour rabattre les côtes du col, des manches, et du bas du corps. Je vous le conseille car le rabattage simple est vraiment trop tendu pour s’accorder aux côtes, j’en ai fait l’expérience !

trio-attaboy

Au final, j’ai tellement aimé tricoter ce projet que je pense déjà à m’en faire une version dans d’autres coloris… C’est un gilet bien chaud et enveloppant, vraiment cocooning et parfait pour l’hiver. En plus, ma laine s’est bien détendue et adoucie au blocage, alors que demander de plus ? 😉 Un petit haut moutarde pour aller avec bien sûr !

Petite dédicace à ma Maman qui m’a offert ce joli top (et m’a décidée à mettre du jaune dans mon gilet ! ).

Avec ce projet, je suis vraiment sortie de ma zone de confort habituelle marron-bordeaux-bleu marine et ça m’a fait du bien.

Cette année, je vous le dis, il y aura de la couleur et du tricot dans mon dressing. 

************

A propos de ce projet 

Patron utilisé :  Attaboy Cardigan, de Justyna Lorkowska

Taille tricotée : 38

Laines utilisées :  pur Mérinos français, Bergère de France, coloris gris souris. (8 pelotes)

Purple Mérinos, Purple Laines,  1 pelote coloris moutarde et 1 pelote anthracite. (40 g de chaque pelote utilisés.)

 

 

 

 

Publicités

19 réflexions au sujet de « Mon attaboy cardigan »

  1. Magnifique !!! Tu as tout à fait eu raison de persévérer le résultat vaut bien tous les efforts surmontés ! j’aime en effet beaucoup ces formes longues, enveloppantes et dessinant la silhouette. Quand aux couleurs : il fallait oser mais j’adore ! Je sais pas moi aussi j’ai envie de jaune, de moutarde, de jonquille et de crocus …
    j’ai plusieurs projets mais je rajoute sur ma Do-Liste ce modèle !
    Et il te va super bien !!!

    1. Merci Mine 🙂 Je pense que notre envie de jaune est une envie de printemps aussi, avec tout ce ciel gris on rêve de couleurs et de lumière… J’ai hâte de voir ta version si tu la fait ! Cette forme de gilet (long mais pas trop, avec une laine bien moelleuse) est ma préférée, en plus je suis surprise de voir comme le gris dessine bien la silhouette, j’avais peur d’un effet « sac » étant petite mais pas du tout ! 🙂 Gros bisous !

  2. J’adore !! Bravo à toi qui a su vaincre tous ces obstacles !! Le résultat est très beau, et les choix de couleurs superbes 😊
    Que penses-tu de la laine mérinos de Bergère de France, j’en ai acheté quelques pelotes pour faire un pull. Elle est agréable à tricoter ?

    1. Merci pour ton doux mot Mathilde 🙂 Je dois te l’avouer, je suis mitigée par rapport à cette laine… autant le résultat est pas mal après blocage comme je l’ai mis dans l’article (la laine s’est adoucie, assouplie…) autant je n’ai pas adoré la tricoter… Les brins se se dédoublent et elle a cassé net à certains endroits quand je tricotais (je ne tricote pourtant pas comme une sauvage ! ) Je la trouve très « sèche » avant blocage et elle marque pas mal les irrégularités par rapport à d’autres laines. Donc je suis en demie-teinte… mais mon avis n’engage que moi ! 😉
      il m’en reste encore 10 pelotes de kaki et je me demande bien à quelle sauce je vais les tricoter… tu penses à quoi comme pull ?

  3. Bravoooo…tu as été au bout de ce long projet!
    Joli choix de couleur…ça te va super bien💜
    Maintenant tu vas pouvoir y retourner bcp plus facilement….c est ainsi qu on améliore notre façon de faire.
    Belle semaine….bisous.💜

    1. Merci pour ton commentaire Joëlle ! C’est vrai que c’est en faisant et défaisant beaucoup qu’on apprend et s’améliore. Et vos commentaires me poussent à persévérer même quand il faut beaucoup, beaucoup défaire. Alors merci, passe une très belle semaine toi aussi et plein de bisous !

  4. Il est génial !!!! J’adore les couleurs que tu as choisies, c’est coloré mais tout en délicatesse et ça ira avec beaucoup de choses !!!! Et bravo pour ton application sur le col !!! L’important c’est que tu vois aussi les progrès que tu as fait !!! Et le relevage de mailles, c’est vraiment de la torture … alors la plus belle récompense, c’est ce très beau gilet !!! 😀 !!

    1. Merci beaucoup ! 🙂 J’espère m’améliorer encore sur le relevage, je me dis que dans 4 ou 4 gilets je devrait être au top ! (la patience qu’il faut quand même, on est des malades ! ) Mais c’est tellement agréable de les porter ensuite, ils ont, comme les vêtements que l’on se coud, une saveur toute particulière, ça change vraiment tout de se faire sa garde-robe, on y rattache une vraie expérience personnelle contrairement aux vêtements achetés dans le commerce. Je suis bien contente d’avoir été au bout de ce gilet super douillet 🙂

  5. Il est top top top ! Super sympa au niveau des couleurs (joli choix, il faut toujours écouter sa maman) et de la coupe qui est très seyante.
    Bravo pour ce long projet, et comme on se le dit à chaque fois (quand on a fini et qu’on est contente du résultat), peu importe le temps passé 😉

  6. Bravo! Un beau gilet bien enveloppant, des couleurs subtiles et le tout a l’air plus que confortable. Je suis sûre que tu vas apprécier ton Attaboy longtemps.

    1. Merci 🙂 je l’apprécie vraiment: à la maison pour une journée confortable, pour aller me promener, le matin quand il fait frais… C’est vraiment le GTT : Gilet Tout Terrain ! 🙂 bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s