Image

Celle qui brodait pour ne pas perdre ses clefs…

Chers passagers, installez-vous confortablement et rangez bien vos aiguilles… aujourd’hui je vous emmène en voyage direction… le passé ! 

La rentrée vous rend tristounets ? Je vous propose de prolonger un peu l’été ! Nous allons à présent prendre de la vitesse… jusqu’à atteindre  88 miles à l’heure…

Rendez-vous…. au printemps, en mai dernier ! 🙂

champ de fleurs

A cette époque de l’année, le jardin était en fleurs et j’étais bien motivée à terminer un projet de circonstance : mes petits médaillons fleuris brodés en … 2016 ! Oui je sais,  ce n’est pas glorieux côté délais… 🙂 Mais ce qui compte, c’est de terminer le projet, non ?

Je me suis fait une promesse : celle de trouver une utilité à chacunede mes broderies. Et  j’imaginais très bien mes petits médaillons brodés sur un range clef dans l’entrée…

J’en ai parlé avec mon chéri, et après s’être mis d’accord sur une idée, hop, direction la caisse à outils ! Ça nous change des aiguilles à tricoter n’est-ce pas ? 😉

Une chute de bois, un peu de ponçage, de traçage et de découpage… et grâce à mon bricoleur préféré,  la chute de bois à pris la forme d’une petite maison… J’en étais vraiment contente ! (la tenue de bricolage c’est cadeau, j’espère que Christina ne passe pas par là… on est pas loin de l’alerte legging ma chéééérie ! ^^)

DSC_2209

Etape suivante : la peinture. Je suis un peu plus à confiante avec un pinceau qu’avec la ponceuse… même si elle et moi on s’est déjà rencontrées on est pas encore très à l’aise ensemble. Alors qu’avec la peinture, je m’amuse beaucoup !

DSC_2211

Une fois la maison peinte, direction le lavage des mains, histoire de ne pas rester couleur Schtroumpfette … Pendant ce temps, la maison bleue sèche tranquillement. On termine en accrochant des petites pointes auxquelles on viendra suspendre les clefs.

Enfin, il faut coller les petites broderies… mais attention la Loctite c’est super puissant ! Au moins mes petites fleurs ne risqueront pas de se décoller. Pour plus de sécurité, j’ai confié cette opération très délicate à l’homme de la maison… vu mes précédentes aventures avec la peinture ça valait mieux quand même… j’aurai eu l’air étrange avec mes broderies collées au bout des doigts ^^.

Dernière étape bien sûr : accrocher notre bricolage au mur et y glisser toutes nos clefs. Maintenant on va pouvoir chantonner :

C’est une maison bleue, adossée à la colline,

On y vient à pied, on ne frappe pas,

Ceux qui vivent là ont jeté la clé …

Sauf que notre jolie maison bleue à nous gardera précieusement nos clefs… pas question de les jeter ! Depuis des mois, elle trône fièrement dans l’entrée, juste à côté de la couronne de yoyos que j’avais confectionné.Elle nous sert tous les jours, et me rappelle qu’on peut allier l’utile à l’agréable… et à la broderie.

 

J’espère que ce petit retour dans le temps vous a plu, j’avais complètement oublié de vous parler de ce petit objet pourtant cher à mon cœur et parfaitement dans le thème du blog… Voilà mon erreur réparée ! Et puis… ça fait toujours plaisir un petit tour en DeLorean, non ? 🙂

Et vous, alliez-vous parfois travaux d’aiguille et bricolage ?

Avez-vous des idées d’objets pratiques et brodés ? 

 

Publicités
Image

Ti’Biscuits !

A un jour du réveillon, il était grand temps pour moi de rendre ma copie pour le Craft-Along Ti’Biscuit !

J’ai réalisé deux types de bonshommes :

Le premier, croquant et épicé a été bien vite croqué ! Il est aussi rescapé de l’apocalypse puisqu’il est le dernier a avoir cuit dans mon four, désormais hors d’usage. C’est un Ti’Biscuit élégant et malicieux, qui adore ses petits boutons rouges et blancs. Ils ne sont pas en boule de gomme, mais en glaçage coloré, et mon petit bonhomme en est très fier. Si vous essayez d’y toucher, il s’écriera : « Pas les boutons, pas les boutons, pas mes boutons en boule de gomme glaçage ! »

bonhommes

Le second a été plus long à réaliser, puisqu’il est brodé. Depuis le temps que je n’avais pas touché à mes petites croix, j’ai été trop heureuse de reprendre ! J’ai trouvé la grille de ce bonhomme sur le blog de Carmela, c’est un diagramme gratuit et très joli alors je lui dis Merci ! 🙂

Il faut que je vous l’avoue, ce Bonhomme est une vraie star. Poursuivi par les paparazzi, il a même fait la une d’Instagram lorsque Nancy Meyers a partagé sa photo ! Car mon Ti’Biscuit est (comme moi) sous le charme du beau Jude Law et ne se lasse pas de regarder The Holiday, LE film de Noël par excellence.

jude-law

Après avoir brillé sous les feux des projecteurs, mon Ti-Biscuit se sentait un peu seul sur sa toile… Alors j’ai imaginé un paysage pour l’occuper. Un petit sapin, qu’il pourra décorer s’il le souhaite et une jolie écriture de Noël à regarder sans se lasser car il aime les belles calligraphies. Et soudain… la neige s’est mise à tomber ! De gros flocons ont balayé mon tableau et mon Ti’Biscuit était tout grelottant de froid sous la tempête. Après enquête, il s’est avéré qu’Elsa n’y était pour rien (elle est libérée, délivrée, surbookée, et n’a donc pas le temps de s’en prendre à des biscuits sans défense m’a dit son avocat…) mais que le Père Noël n’était pas tout blanc dans cette histoire. Il avait eu envie de faire une farce, histoire de décompresser un peu du stress de ses préparatifs pour LA nuit de l’année. Difficile de lui en vouloir…

ti-biscuit-zoom

Mais je ne pouvais pas laisser mon précieux bonhomme attraper un rhume ! Alors vite,vite, j’ai sorti ma boîte à trésors et hop : j’ai cousu pour lui une paire de moufles douillettes, de jolies chaussettes de fête et je lui ai brodé un bonnet coloré. Tremblez microbes, mon Ti’Biscuit est bien équipé !

Les jolies boutons achetés au CSF à l’Atelier Bonheur du Jour ont naturellement trouvé leur place et je les adore ! Tout comme mon Ti’Biscuit, d’après ce qu’il m’en a dit 😉

ti-biscuit-brode

Enfin, j’ai fixé ma broderie dans un petit cadre en pin brut (presque) aux bonnes dimensions. Alors, le résultat vous plaît ?

J’ai adoré m’amuser avec vous en attendant Noël et je vous remercie pour vos merveilleux Ti’Biscuits ! Ils feront tous la une dans un article spécial qui paraîtra juste après Noël.

Bonne fin de préparatifs à tous pour demain soir et passez un beau réveillon ! 🙂

Broderies printanières {DDF #3}

Broderies printanières {DDF #3}

Ce mois-ci, la météo annonçait une regain de douceur dans les températures, un soleil brillant entre les nuages, mais aussi une jolie floraison côté broderie.

Pour ce Défi du Fil de mars, j’avais initialement prévu de montrer mon Peggy Sue, mais je n’ai pas tricoté aussi vite que je l’aurai voulu… Impossible donc de le présenter à temps car je suis loin de la fin ! Je me voyais déjà faire chou blanc, sans projet le troisième mois de défi…

Et puis  j’ai trouvé de petits cadres au salon créatif de ma ville. Après un peu de rangement dans l’atelier, j’ai ressorti mes cotons à broder de leur boîte et j’ai eu envie de reprendre mes petites croix.

J’ai saisi l’occasion pour tester un nouveau livre qu’on m’a offert il y a quelques temps : Ouvrages de Dame, 300 grilles de point de croix, de Véronique Maillard.

Ouvrages de dame

On y trouve de nombreuses calligraphies, une source infinie d’inspiration: alphabets anciens avec caractères gothiques, courbes délicates, lettres fleuries… De beaux dessins mettant en scène la faune et la flore sont aussi proposés pour décorer le support de notre choix : coussins, torchons, tableaux…

J’ai beaucoup feuilleté ce livre, qui est un plaisir pour les yeux. Les grilles sont facilement lisibles grâce à son grand format. J’adore la belle couverture rigide, même si du coup l’ouvrage est encore plus lourd, donc difficilement transportable.

J’ai trouvé mon bonheur parmi les 300 grilles proposées…impossible de rester de glace devant tout ce choix.

Je peux bien vous l’avouer, l’idée de ces mini-broderies a été honteusement copiée sur le projet présenté par La Pivoine Noire pour le Crafts Along Imbolc. Depuis que j’avais vu le résultat de son travail, je rêvais de l’imiter, mais en utilisant le point de croix au lieu de la technique de broderie au ruban.

J’ai soigneusement choisi 4 variétés en les écoutant me murmurer à l’oreille le langage des fleurs… 

DSC_0464

Une rose rose, pour la joie et la tendresse. Deux sentiments qui rendent le quotidien plus beau. J’ai du mal à me passer de cette couleur en ce moment !

Un lys fushia, pour oser aimer davantage et s’ouvrir aux autres chaque jour.

Une rose rouge, pour l’amour, la passion mais aussi le courage et le respect de soi, de ses proches. Le rouge est une de mes couleurs préférées et j’en porte souvent.

Un bleuet, pour la fidélité et la franchise, essentielles à un bon équilibre. J’ai choisi de le décliner en parme, car c’est une couleur d’une grande douceur que j’adore.

DSC_0460

J’ai coloré mes cadres avec une peinture spéciale bois pour un aspect vraiment « fini » du projet. Je trouve que le gris ajoute une pincée de modernité et rehausse les coloris pastels et féminins que j’ai utilisé pour broder. Le rose rouge a droit à un cadre assorti qui se marie bien avec sa robe pourpre.

J’ai plusieurs idées pour mettre en valeur mes petites broderies et leur trouver une utilité : finiront-ils sur des boîtes, sur un support pour accrocher les clefs, en broche ? Telle est la question… Qu’en dites-vous ?

Ce projet rapide à réaliser donne à mon atelier un air de printemps, comme quoi être en retard dans ses projets tricot, ça a parfois du bon ! 😉

Merci à Stella du blog Mes petites Récréations pour l’organisation de ces chouettes Défis du Fil et rendez-vous le mois prochain pour un nouveau challenge !

Broderie : le retour !

Broderie : le retour !

Vous voulez que je vous apprenne quelque chose de stupéfiant ? Sur ce blog, il n’y a pas QUE du tricot. Même si depuis un moment, je ne parle que de ça…

Je l’avoue je suis dans une phase très tricotesque depuis quelques mois, ce qui ne veut pas dire que j’ai totalement renoncé à mes anciennes amours pour les cousettes ou la broderie. Simplement, j’ai besoin de suivre l’impulsion créative du moment quitte à être un peu monomaniaque.

Je vous ai aussi parlé de ma participation au super Crafts Along Imbolc organisé par Fille d’Hiver… Et bien il se passe quelque chose de génial avec ce projet. Une sorte de fièvre ravageuse a touché des centaines de personnes et on est de plus en plus nombreuses à s’embarquer dans l’aventure. Et le fait de participer à cet évènement nous pousse à créer de plus en plus : certaines en sont à leur 4ème ou 5 ème projet ! J’en ai déjà terminé 3, c’est juste fou !

Mais ce qui est encore plus incroyable, c’est que grâce à ce Crafts Along, j’ai renoué avec la broderie !!

Allez savoir comment, après de longs mois de jeûne sans petites croix, j’ai enfin repris mon coton à broder ! (Vous noterez également la présence du très controversé accent circonflexe que je n’ai pas l’intention d’abandonner !)

J’ai eu envie d’apprendre à broder, mais pas sur de la toile aïda comme je l’avais toujours fait. Je me suis lancée dans une discipline toute nouvelle : la borderie sur carte.

Comment faire de la broderie sur carte ? 

 On choisit un papier épais ou un carton fin comme support. J’ai utilisé un papier Canson épais. Une feuille standard sera trop molle et on risque de la plier en tirant le fil.

On perce des trous sur le papier choisi de façon à faire un motif. C’est l’étape la plus longue et la plus fastidieuse car on fait les petits trous un à un… Pour ne pas me décourager, j’ai choisi un motif de petite taille. Le tableau, ce sera pour plus tard 😉

J’ai bricolé un poinçon en plantant une grosse aiguille dans un bouchon en liège, mais on peut aussi en acheter des plus conventionnels dans les magasins créatifs. Une fois armé de d’une pointe bien aiguisée, on se met devant un bon film ou écoute un CD de Gainsbourg pour l’ambiance musicale et … en avant pour « des p’tits trous, p’tits trous, toujours des p’tits trous ! »

broderie et matériel

Si vous avez trop peur de dessiner vous-même, il existe des tas de très jolis patrons gratuits. L’idée de faire mon propre croquis ne m’a même pas effleurée vu mon niveau catastrophique en dessin…

J’ai choisi un motif de pensées en fleurs sur le site de Stitching Cards.

♥  Ensuite, on brode selon le schéma en faisant des allers-retours… il faut être patient.

en cours de broderie

Une fois qu’on a compris le schéma, c’est toujours pareil et on travaille assez vite. C’est grisant de voir le motif se dessiner sur le papier !

J’ai fait deux cartes brodées :

La première avec des fleurs aux pétales sages, plantée dans son pot en papier. J’ai ressorti mes tampons encreurs de Cultura pour ajouter l’indispensable écusson « fait main ».

♥ La seconde est ornée de fleurs multicolores, comme un bouquet de fleurs des champs qui sent bon le printemps !

 

Après broderie, j’ai plié en deux ma feuille de Canson et j’ai collé. Ainsi les fils sont proprement cachés sur le verso. Et pour ajouter un peu de délicatesse à l’ensemble, chaque carte a son ruban qui permet de la suspendre au mur.

cartes mamies

Et voilà un joli cadeau à offrir pour la Fête des Grands-Mères ! 🙂

Grâce à ce projet, j’ai remis un pied dans la broderie et j’ai plein d’idées de petites croix dans la tête… sur toile aïda et aussi sur papier !

Et vous, quand est-ce que vous essayez la borderie sur carte ? 

Bonne Fête à toutes les Mamies !

Une étoile de Noël

Une étoile de Noël

Cette année, Noël sera DIY ou ne sera pas !!!! Voilà ce que je me dis depuis quelques semaines… J’ai vraiment envie de m’investir dans ma déco et mes cadeaux pour en faire le plus possible moi-même !

Résultat? Beaucoup, beaucoup de projets… Je me demande si j’en viendrai à bout d’ici le 24 mais bon, les miracles de Noël ça existe, non ?! Merci à ma tricopine Mine qui m’a littéralement entraînée dans son tourbillon de féerie, tellement que ma maison ressemble à un atelier du Pôle Nord !!

Je vais suivre son exemple et partager avec vous mes projets de fin d’année. Pour commencer, je voulais vous parler de la déco de ma maison. 

Une envie de paillette. Une envie de tradition. Une envie de bois.

J’ai donc acheté des supports à broder chez Cultura et, quelques aiguillées plus tard, mes suspensions étoilées étaient accrochées. Je les ai brodées avec des laines pailletées (aussi de chez Cultura) en utilisant une grosse aiguille.

DSC_0334

Ce que j’ai ♥ :

  • Un projet rapide à réaliser (compter une après-midi pour 3 étoiles) mais qui mets directement dans l’ambiance de Noël.
  • Le support en bois donne un côté nature au sapin. En plus, on peut aussi le peindre si on le souhaite.

Ce que j’ai moins ♥ :

  •  Le côté irrégulier des trous… résultat le motif est parfois décalé !
  • Les échardes dans les doigts, c’est le risque du bois donc il faut faire attention.

 

DSC_0329

Mes suspensions brodées ont trouvé une place de choix sur mon sapin… Et ce n’est pas fini ! Je vais encore y ajouter des babioles cousues et une pincée de tricot…

Rendez-vous demain pour la suite !!! 🙂

 

 

 

 

 

 

Les petites croix de Juin

Les petites croix de Juin

L’an dernier, j’avais commencé un projet. Un de ces en-cours sur le long terme. Vous savez, ce genre de gros ouvrage qu’on commence, super motivé, en se disant : « ça c’est une super idée, je vais aller lusqu’au bout sans problème ». Même si on fond de soi, on ne peut pas s’empêcher de douter. On fait un rapide calcul des ouvrages en-cours qu’il faut finir, on jette un oeil hésitant sur la To-Do List qui s’allonge, qui s’allonge…Mais malgré tout, on se lance.

C’était il y a un presque un an, en juillet… Petit rappel du challenge:

Le défi : Faire un calendrier perpétuel brodé en réalisant une grille par mois au point de croix.

L’inspiration: Les grilles de Country au point de croix d’Helen Wind.

Le matériel : fils DMC et toile Aïda.

Country au point de croix

Presque un an après le début du défi, le bilan est positif : 11 grilles terminées sur les 12 prévues ! Il ne me manque que le mois de Décembre, que je n’avais pas eu le temps de faire, prise dans le tourbillon des fêtes de fin d’année…

Le dernier né est le mois de Juin… Il souffle sur cette broderie un air marin, un air de sable chaud et de bateaux… bref, ça sent bon les vacances !

Une belle mer turquoise, une envolée de papillons bleus et même… une étoile de mer ! Alors oui, elle est dans le ciel…je me suis un peu amusée sur celle-là 😉 L’euphorie de toucher (presque) au but sans doute ?

Le plus gros du travail de broderie étant fini (Décembre, je ne t’oublie pas !), il va maintenant falloir trouver comment mettre en valeurs ces petits tableaux…

Quel encadrements ? Quels supports ? Leur forme m’interdit (malheureusement) l’utilisation des tambours à broder ronds… il va donc falloir trouver une parade…

En attendant… retour sur un an de broderies…

November

Il me tarde de trouver une jolie mise en scène pour cette collection de broderies ! 😉

Avec un tambour à broder… {la surprise}

Avec un tambour à broder… {la surprise}

Aujourd’hui au menu…Un post express pour vous donner quelques nouvelles et lever le voile sur la mystérieuse broderie aux roses , parvenue à sa destinataire.

Cette création textile récompense le talent de Rose and Mine, qui était arrivée première ex-aequo avec Milou pour le Concours du Bonhomme de Pain d’Epices

L’idée d’un cadeau brodé germait depuis de longs mois dans ma tête, mais je n’arrivais pas à me décider sur une grille de départ… Jusqu’à ce que je découvre une jolie couronne de roses disponible chez Liselotte.

Puis, j’ai eu envie de la personnaliser, pour offrir à ma copinaute un petit tableau qui s’intègre dans son atelier… J’ai choisi une police d’écriture dans Country au point de croix pour le texte central et glissé quelques jeux de couleurs avec les lettres majuscules…

Le tout dans des tons très pastels avec une pointe de rose… évidemment 😉

La question des finitions coulait de source : pas question de sortir la broderie de son tambour qui épousait naturellement la forme arrondie de l’ouvrage.

J’ai donc utilisé le tambour comme un cadre, en doublant l’arrière avec une feutrine rose vif… quelques point au fil à broder et une date à se rappeller… Parce que le moins que je puisse faire, c’était d’envoyer ce petit cadeau pour l’anniversaire de la gagnante. Et ainsi la remercier d’avoir si patiemment attendu son cadeau 🙂

Un petit ruban pour accrocher ce tableau brodé… et voilà le résultat : 

Broderie Mine recto

Le bilan :

♥ J’ai adoré réaliser cette broderie au motif délicat et improviser sur le texte central.

♥ Je réutiliserai le tambour comme encadrement pour de futurs projets, une idée pratique et très jolie. Ici, j’a souhaité garder l’aspect brut du bois mais on peut aussi le peindre, ajouter des motifs, l’entourer de rubans, de tricot…

Je suis actuellement prise entre moult projets textiles…pour l’instant tous tenus top secrets ! 😉

Mais je vous retrouve bientôt pour vous en dire plus 🙂