Image

Celle qui brodait pour ne pas perdre ses clefs…

Chers passagers, installez-vous confortablement et rangez bien vos aiguilles… aujourd’hui je vous emmène en voyage direction… le passé ! 

La rentrée vous rend tristounets ? Je vous propose de prolonger un peu l’été ! Nous allons à présent prendre de la vitesse… jusqu’à atteindre  88 miles à l’heure…

Rendez-vous…. au printemps, en mai dernier ! 🙂

champ de fleurs

A cette époque de l’année, le jardin était en fleurs et j’étais bien motivée à terminer un projet de circonstance : mes petits médaillons fleuris brodés en … 2016 ! Oui je sais,  ce n’est pas glorieux côté délais… 🙂 Mais ce qui compte, c’est de terminer le projet, non ?

Je me suis fait une promesse : celle de trouver une utilité à chacunede mes broderies. Et  j’imaginais très bien mes petits médaillons brodés sur un range clef dans l’entrée…

J’en ai parlé avec mon chéri, et après s’être mis d’accord sur une idée, hop, direction la caisse à outils ! Ça nous change des aiguilles à tricoter n’est-ce pas ? 😉

Une chute de bois, un peu de ponçage, de traçage et de découpage… et grâce à mon bricoleur préféré,  la chute de bois à pris la forme d’une petite maison… J’en étais vraiment contente ! (la tenue de bricolage c’est cadeau, j’espère que Christina ne passe pas par là… on est pas loin de l’alerte legging ma chéééérie ! ^^)

DSC_2209

Etape suivante : la peinture. Je suis un peu plus à confiante avec un pinceau qu’avec la ponceuse… même si elle et moi on s’est déjà rencontrées on est pas encore très à l’aise ensemble. Alors qu’avec la peinture, je m’amuse beaucoup !

DSC_2211

Une fois la maison peinte, direction le lavage des mains, histoire de ne pas rester couleur Schtroumpfette … Pendant ce temps, la maison bleue sèche tranquillement. On termine en accrochant des petites pointes auxquelles on viendra suspendre les clefs.

Enfin, il faut coller les petites broderies… mais attention la Loctite c’est super puissant ! Au moins mes petites fleurs ne risqueront pas de se décoller. Pour plus de sécurité, j’ai confié cette opération très délicate à l’homme de la maison… vu mes précédentes aventures avec la peinture ça valait mieux quand même… j’aurai eu l’air étrange avec mes broderies collées au bout des doigts ^^.

Dernière étape bien sûr : accrocher notre bricolage au mur et y glisser toutes nos clefs. Maintenant on va pouvoir chantonner :

C’est une maison bleue, adossée à la colline,

On y vient à pied, on ne frappe pas,

Ceux qui vivent là ont jeté la clé …

Sauf que notre jolie maison bleue à nous gardera précieusement nos clefs… pas question de les jeter ! Depuis des mois, elle trône fièrement dans l’entrée, juste à côté de la couronne de yoyos que j’avais confectionné.Elle nous sert tous les jours, et me rappelle qu’on peut allier l’utile à l’agréable… et à la broderie.

 

J’espère que ce petit retour dans le temps vous a plu, j’avais complètement oublié de vous parler de ce petit objet pourtant cher à mon cœur et parfaitement dans le thème du blog… Voilà mon erreur réparée ! Et puis… ça fait toujours plaisir un petit tour en DeLorean, non ? 🙂

Et vous, alliez-vous parfois travaux d’aiguille et bricolage ?

Avez-vous des idées d’objets pratiques et brodés ? 

 

Publicités
Image

Un KAL pour les beaux jours…

Depuis plusieurs mois, je suis un peu triste de ne tricoter que dans mon coin…

Je rêve de goûters entre tricopines, avec des tables pleines de gourmandises, de cheesecake, de moelleux au chocolat… De moments d’échange et de rigolade où l’on échangerait nos astuces tricot, et où l’on parlerait de nos projets en cours et à venir entre deux tasses de thé.

Mais voilà : nous sommes plutôt loin les unes des autres et chacune a sa vie, son emploi du temps… Difficile de se retrouver, surtout quand on habite aux quatre coins de la France… voire à l’étranger ! Heureusement, nos blogs font de jolis lieux de papotage et nous permettent de passer ensemble quelques instants. Les KAL sont une super occasion de tricoter toutes ensemble et, grâce à mes échanges de thé avec Rose and Mine, je partage aussi mes goûters avec une tricopine. 🙂 Mille mercis à elle !

Alors pour fêter les beaux jours et tricoter ensemble, je vous propose un KAL ! J’en avais envie depuis de longs mois, mais depuis le fiasco des Chaussettes de Berthes, je n’osais pas. J’avais un peu honte de vous avoir abandonné dans l’aventure, et je ne voulais pas vous décevoir à nouveau. Cette fois-ci je vous rassure, pas question de se stresser avec des délais trop courts ou des projets imposés, on va se faire PLAI-SIR !

Voilà comment je vois les choses :

On tricote quoi ?

Pour ce KAL, on oublie les mitaines en jacquard ou les gros pulls en DK… le but est de pouvoir porter l’ouvrage qu’on aura fait tout de suite aux beaux jours. Mitaines aériennes, petits pulls de mi-saison, gilets en dentelle, chaussettes légères… à vous de vous laisser inspirer par le soleil !

Personnellement, j’ai décidé que mon ouvrage pour ce KAL serait le Hitofude cardigan. Je le trouve parfait pour la saison et je trouve ça sympa de tricoter un « gros » projet dans le cadre d’un KAL, ça motive  ! Mais rien ne vous oblige à choisir un gilet, c’est vous qui voyez !

Voici quelques idées trouvées sur Ravelry :

Il y a beaucoup de dentelle, mais j’en ai tellement envie en ce moment que je n’arrête plus… si vous n’aimez pas cela libre à vous de ne pas en tricoter hein !!! 🙂

Quand a lieu le KAL ?

Je trouve que ce serait sympa d’avoir fini pour l’été, on aurait donc du 21 avril au 21 juin pour tricoter nos projets. Je me dis qu’en plus de deux mois on a quand même le temps de faire de jolies choses, qu’en pensez-vous ?

Comment s’organise le KAL ?

Je vous propose de m’envoyer des photos de vos projets en cours à votre rythme. Si vous souhaitez n’envoyer qu’une photo du projet commencé et une du projet fini, libre à vous. Mais rien ne vous empêche de partager vos avancées au fur et à mesure par mail à lademoiselledoctobre@gmail.com ou sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook avec le #KALdesbeauxjours.

Choix de la laine, premiers rangs, avancée des manches… j’adorerai découvrir tout ça 🙂

Je ferai quelques articles pour partager mon avancée, et j’y ajouterai vos jolies photos. Je partagerai aussi des liens vers vos articles de blogs si vous en faites durant l’aventure. A la fin du KAL, je ferai un article avec toutes les photos de vos projets finis.

madelintosh-01

En plus, mon petit doigt me dit qu’il y aura quelques surprises à gagner … 😉

Alors, ça vous dit qu’on tricote ensemble pour les beaux jours ? 

N’hésitez pas à me laisser un petit mot sous l’article pour vous inscrire !

Broderie : le retour !

Broderie : le retour !

Vous voulez que je vous apprenne quelque chose de stupéfiant ? Sur ce blog, il n’y a pas QUE du tricot. Même si depuis un moment, je ne parle que de ça…

Je l’avoue je suis dans une phase très tricotesque depuis quelques mois, ce qui ne veut pas dire que j’ai totalement renoncé à mes anciennes amours pour les cousettes ou la broderie. Simplement, j’ai besoin de suivre l’impulsion créative du moment quitte à être un peu monomaniaque.

Je vous ai aussi parlé de ma participation au super Crafts Along Imbolc organisé par Fille d’Hiver… Et bien il se passe quelque chose de génial avec ce projet. Une sorte de fièvre ravageuse a touché des centaines de personnes et on est de plus en plus nombreuses à s’embarquer dans l’aventure. Et le fait de participer à cet évènement nous pousse à créer de plus en plus : certaines en sont à leur 4ème ou 5 ème projet ! J’en ai déjà terminé 3, c’est juste fou !

Mais ce qui est encore plus incroyable, c’est que grâce à ce Crafts Along, j’ai renoué avec la broderie !!

Allez savoir comment, après de longs mois de jeûne sans petites croix, j’ai enfin repris mon coton à broder ! (Vous noterez également la présence du très controversé accent circonflexe que je n’ai pas l’intention d’abandonner !)

J’ai eu envie d’apprendre à broder, mais pas sur de la toile aïda comme je l’avais toujours fait. Je me suis lancée dans une discipline toute nouvelle : la borderie sur carte.

Comment faire de la broderie sur carte ? 

 On choisit un papier épais ou un carton fin comme support. J’ai utilisé un papier Canson épais. Une feuille standard sera trop molle et on risque de la plier en tirant le fil.

On perce des trous sur le papier choisi de façon à faire un motif. C’est l’étape la plus longue et la plus fastidieuse car on fait les petits trous un à un… Pour ne pas me décourager, j’ai choisi un motif de petite taille. Le tableau, ce sera pour plus tard 😉

J’ai bricolé un poinçon en plantant une grosse aiguille dans un bouchon en liège, mais on peut aussi en acheter des plus conventionnels dans les magasins créatifs. Une fois armé de d’une pointe bien aiguisée, on se met devant un bon film ou écoute un CD de Gainsbourg pour l’ambiance musicale et … en avant pour « des p’tits trous, p’tits trous, toujours des p’tits trous ! »

broderie et matériel

Si vous avez trop peur de dessiner vous-même, il existe des tas de très jolis patrons gratuits. L’idée de faire mon propre croquis ne m’a même pas effleurée vu mon niveau catastrophique en dessin…

J’ai choisi un motif de pensées en fleurs sur le site de Stitching Cards.

♥  Ensuite, on brode selon le schéma en faisant des allers-retours… il faut être patient.

en cours de broderie

Une fois qu’on a compris le schéma, c’est toujours pareil et on travaille assez vite. C’est grisant de voir le motif se dessiner sur le papier !

J’ai fait deux cartes brodées :

La première avec des fleurs aux pétales sages, plantée dans son pot en papier. J’ai ressorti mes tampons encreurs de Cultura pour ajouter l’indispensable écusson « fait main ».

♥ La seconde est ornée de fleurs multicolores, comme un bouquet de fleurs des champs qui sent bon le printemps !

 

Après broderie, j’ai plié en deux ma feuille de Canson et j’ai collé. Ainsi les fils sont proprement cachés sur le verso. Et pour ajouter un peu de délicatesse à l’ensemble, chaque carte a son ruban qui permet de la suspendre au mur.

cartes mamies

Et voilà un joli cadeau à offrir pour la Fête des Grands-Mères ! 🙂

Grâce à ce projet, j’ai remis un pied dans la broderie et j’ai plein d’idées de petites croix dans la tête… sur toile aïda et aussi sur papier !

Et vous, quand est-ce que vous essayez la borderie sur carte ? 

Bonne Fête à toutes les Mamies !

Le temps des cerises…

Le temps des cerises…

 

Depuis quelques jours, le soleil a fait son grand retour: de quoi me donner envie de coudre des tissus plus légers, adaptés aux températures printanières. On oublie les collants, on range les bottes au placard et on dit bonjour aux cotonnades à motif ! J’ai cru pouvoir résister aux superbes cotons France Duval-Stalla, j’ai cru pouvoir me passer de ce merveilleux tissu à cerises… après tout, la couleur que je voulais n’était même plus disponible sur le site…

J’ai même cru résister quand j’ai trouvé ledit tissu (dans la bonne couleur, celle dont je rêvais !) à la mercerie du coin en allant acheter des boutons. J’ai sagement payé mes boutons en jetant des œillades très très tentées vers l’étagère de tissu… je suis sortie de la boutique (et là, si j’avais eu des yeux derrière la tête, croyez-moi ils y seraient restés fixés !) puis à mi-chemin, sans trop savoir comment, je me suis retrouvée à faire demi-tour en marmonnant un bruyant « Et zuuut ! ». Oublié le stock déjà accumulé à la maison, les projets en cours et la rationalité couturière. Les cerises avaient eu raison de moi. 

C’est ainsi que j’ai fait mon premier achat compulsif de tissu. C’est comme si ce morceau d’étoffe m’appelai, et que la robe que j’avais en tête n’attendait que cette cotonnade pour exister… vous voyez ce que je veux dire ? Si cette sensation vous est familière, un conseil: foncez. Car si j’ai eu une petite bouffée de remord sur le moment (il est cher ce tissu quand même! est-ce que ça valait vraiment le coup ?) mes scrupules se sont envolés quand je me suis glissée dans ma robe toute douce. Il n’y a pas à dire, la qualité du tissu fait vraiment toute la différence !

Ça a été un régal à couper et à coudre: pas trop de moulant, quelques pinces pour cintrer un peu le tout, un morceau de biais pour souligner l’encolure et les emmanchures et le tour est joué 😉 On ne peut pas dire que le biais soit irréprochable mais pour un premier… c’est déjà ça …

Je vous montre ?

 

A propos du biais: 

  • Coudre du biais…

En ligne droite passe encore, mais sur les emmanchures c’est plus compliqué : le biais est très souple et se déforme donc facilement… c’est un atout et un défaut à la fois ! Le tout est de trouver le bon coup de main. De nombreux tutoriels pourront vous aider dans cette étape, par exemple celui-ci, en images.

  • Le biais permet de jolies finitions de bord…

Emmanchure, encolure, ourlet: le biais fini à merveille un ouvrage. D’une couleur tranchée, il donnera du pep’s à vos créations !

  • On peut acheter du biais ou…le faire soi-même !

Si vous souhaitez un biais assorti à un ouvrage, lancez-vous et confectionnez votre propre biais !  Vous trouverez un tutoriel ici. De quoi vous lancer dans la folle aventure du biais !

Et vous, quels tissus vous font craquer au printemps ? Des imprimés? Des couleurs vives?

A bientôt pour une photo de la robe portée avec des accessoires home-made 😉